2021 Pologne: Cracovie, Lodz et Wroclaw

Après un premier séjour en Pologne en 2019 (Gdansk, Varsovie), j’ai décidé de compléter ma découverte de ce pays en visitant la « capitale » touristique de la Pologne : Cracovie. Cette ville est une des seules grandes villes polonaises à ne pas avoir été détruite pendant la guerre. Appartenant à l’empire Austro-hongrois jusqu’en 1918, l’architecture est différente des 2 villes que je visiterai les jours suivants : Lodz (empire russe jusqu’en 1918) et Wroclaw (allemande jusqu’en 1945), d’où je repartirai après un séjour de 10 jours.

 

CRACOVIE

5 jours ½ ont été juste suffisants pour découvrir cette superbe ville ainsi que des environs immédiats : Auschwitz et les mises de sel de Wieliczka.

Cracovie. Je loge dans un hôtel (Old time) a 15 mn à pied de la gare et du centre historique. Quatre quartiers distincts.

Le centre historique, et ses superbes bâtiments datant du moyen âge, de la renaissance, de l’époque baroque, voire art nouveau. Un vrai plaisir de déambuler dans les rues piétonnes, entre les nombreuses églises, le château (colline de Wawel), les restes des fortifications… et bien sûr les nombreux musées (pas toujours de 1er plan).

La colline de Wawel comprend une superbe cathédrale et ses nombreux mausolées (comme Saint Denis en France) et le château proprement dit, dont l’élément le plus remarquable est constitué par les tapisseries et les plafonds à caisson.

Au pied du château, le quartier de Kazimierz et l’ancien quartier juifs (où résidaient les juifs avant la création du ghetto par les allemands en 1941). Longtemps délaissé, ce quartier est devenu très « bobo ». Bâtiments plus ou moins rénovés, quelques synagogues et restaurants juifs.

Plus loin, de l’autre côté de la Vistule, le ghetto de 1941. Quelques restes du mur, deux bâtiments transformés en musée (la pharmacie de l’Aigle et l’usine Oscar Schlinder, connue grâce à Spilberg) et encore plus loin, les restes du camp de concentration de Plaszow. Des lieux très émouvants.

Sous la pluie, je vais visiter la ville nouvelle de Nowa Huta, qui me fait penser à Brest ! Intérêt limité car les 2 musées (« la vie au temps de la guerre froide ») étaient fermés.

Auschwitz. J’y vais en bus (il se prend derrière la gare de Cracovie). Connaissant bien d’histoire de ce lieu, je ne prends pas de visite guidée. Deux lieux bien distincts : Auschwitz I, où chaque bâtiment a été transformé en musée sur des thématiques divers (les enfants déportés, les déportés français…) et, à quelques km, Auschwitz II (Birkenau), le camp d’extermination (la plupart des baraquements sont en ruine).

Mines de sel de Wieliczka. A une bonne heure de bus municipal de la gare, la visite guidée (en français) de ces mines, qui firent la fortune de la Pologne, est vraiment intéressante. A la différence des mines de charbon françaises, l’accent est mis sur l’aspect esthétique (cathédrale en sel, nombreuses statues de sel) plus que sur l’aspect sociétal (conditions de travail).

Lódz

A 4 heures de train de Cracovie, je passe une journée bien remplie à Lodz. Cette ville très riche au XIXème siècle est célèbre pour sa rue Piotrowska, bordée de nombreux immeubles art nouveau pour certains, ses anciennes usines textiles (Manufaltura) transformées en musée (je visite la résidence du dirigeant des usines) et, à 1h de marche, l’ancien ghetto de Lizmannstadt, créé en 1940. Il ne reste plus rien des bâtiments d’époque. L’ancien cimetière juif est TRES émouvant. On peut voir aussi l’ancienne gare d’où partaient les convois et un musée sur la Shoah (Centrum Dialogu).

Dernière visite : Wroclaw, l’ancienne Breslau allemande. Légère déception pour cette ville, mais la visite d’une des églises de la paix, à 1h de train, à Swidnica est un vrai « choc culturel ».La place centrale de Wroclaw est belle, mais un peu moins que celle de Cracovie. J’apprécie la promenade dominicale le long de l’Oder (et l’ile aux églises). Le Raclawice Panorama (ancêtre du cinéma) est intéressant (mais tout est en polonais !). Je visite aussi la très belle université et quelques églises.

Swidnica

Les églises de la paix, ont été construites au 17ème siècle dans le style baroque et entièrement en bois. Sublimes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.