1988 Pékin Xian

Après un  road trip Kunming-Tibet-Népal en 1987, j’avais envie de faire un deuxième road trip Pékin-Urumqi-Pakistan (via le Khunjera Pass). Mais rien ne se passera comme prévu. On ira bien à Pékin, mais le voyage s’est terminé aux Philippines, pas au Pakistan !

Une fois à Pékin, impossible d’acheter un billet d’avion. On achète donc un billet de train Pékin-Urumqi, ce qui nécessite 5 jours d’attente à Pékin. Et c’est parti pour la visite de la ville et des environs, sous un climat chaud et humide. La Grande Muraille (dans le brouillard) et, à proximité, le tombeau des Ming.

Le lendemain, visite de la cité Interdite et, le surlendemain, le parc Beihai et sa cité ronde. Le dernier jour, le superbe temple du ciel.

*

J’ai eu une impression mitigée de ce séjour à Pékin : foule omniprésente, climat éprouvant (début aout). La ville me semble moderne, les magasins bien approvisionnés.  Heureusement il reste quelques Hutongs « typiques».

Départ en train (confortable mais sale !) pour Urumqi. Après 1 jour de voyage, demi tour en raison de coulées de boue. On descend à Xian, pour savoir comment réorganiser la suite des vacances. On reste trois jours « bloqués » dans cette ville, ce qui laisse le temps de visiter les fameuses statues de 7000 soldats en terre cuite (coup de cœur) et la forêt de stèles, dans le musée.

Puis avion pour Canton, et train pour Hong Kong. Mon commentaire de mon carnet de route de 1988 : « Adieu la Chine. C’est avec joie que je quitte ce pays, où les gens sont vraiment odieux, et font tout pour être désagréables, le tout aggravé par les problèmes logistiques ». J’y retournerai un quart de siècle plus tard, et mon impression sera un toute autre, puisque j’y retournerai 3 fois de suite !

Voir la fin du voyage (Philippines)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.