Brest: confinements

le 1er: mars à mai 2020

2 mois étranges: on doit rester enfermés pour se protéger d’un ennemi invisible. Les rues  sont vides (pire qu’un dimanche !) malgré un temps superbe. La vie d’est arrêtée, on ne peut plus aller au bord de la mer. Le pire, c’est qu’après 4 mois enfermé en raison d’un temps affreux, je suis à nouveau enfermé en pour cause de Covid 19, malgré un temps superbe

2ème confinement novembre décembre 2020

 Autant le 1er était plein d’espoir (quelques semaines difficiles, et on retrouve une vie normale), autant le 2ème était plus désespérant (ça ne finira donc jamais !). Plus de message de sympathie pour ceux qui travaillent, plus de trucs marrants à la télé (des concerts avec des musiciens isolés chacun dans leur appartement). C’est triste. C’est l’hiver : on ne se dirige pas vers les beaux jours, mais vers l’hiver. Sincèrement, le confinement à Brest est sûrement plus agréable qu’ailleurs : en quelques minutes, je suis face à la superbe rade. Après le confinement, le couvre feu. Les boutiques rouvrent progressivement (pas les restaus ni les lieux de culture, d’où de nombreuses manifestations). Je commence à m’ennuyer ferme. Mais je prépare mon retour à Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.