Viet Nam Pratique

En 1 987, je devais aller au Viet Nam. Un obscur problème de visa empêcha cette visite. Aujourd’hui, le Viet Nam est un pays hyper touristique : pas besoin de visa, aucun problème pour se déplacer. Après un long vol (via Taipei !), nous voilà à Saigon, plus précisément dans la quartier routard de Pham Ngu Lao. Avantage : on a tout sous la main (agence, bar restos, agence de voyage, certains bus longue distance). Inconvénient : c’est bruyant, hyper touristique. On aurait dû choisir un hôtel dans le centre historique. On est allé en bus (longue distance) à Vung Tau (la station balnéaire, ex Cap Saint Jacques), Dalat et en véhicule avec chauffeur à Sadec. L’hôtel n’avait ni fenêtre ni ascenseur : guère plaisant.

Il est facile de se déplacer au Viet Nam : en effet, les lettres sont les même que les nôtres. Et les taxis ont généralement des compteurs.

Après 7h de bus (bus couchette, même de jour !) nous voilà à Dalat. La aussi, l’hôtel avait été réservé sur Internet (comme pour le reste du voyage).

Après 3 jours, cap (en avion cette fois) sur Hué (le Jade hôtel est très bien, et le restaurant « les jardins de la carambole » -celui de la vieille ville restera un bon souvenir. A Hué, nous faisons beaucoup appel aux voitures avec chauffeur, afin de faciliter les déplacements hors de la ville : visite des tombeaux, de la DZM, et pour aller à l’étape suivante (Hoï An) en passant par la route touristique (col des nuages, montagne de marbre, parc à huitre).

Enfin, à Hoï An, on retrouve le plaisir des villes piétonnes (au moins le centre), même s’il y a des embouteillages de piétons, de pousse pousse, de vélos !!! Cette ville est vraiment un enchantement, et restera le clou du voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.