Bosnie (et Zagreb, en Croatie)

Le lendemain, direction Zagreb, en Croatie. Le centre me replonge dans l’Europe centrale d’avant guerre. La ville haute, autour de la cathédrale, est plus agréable que la ville basse.

Le lendemain, longue route jusqu’à Sarajevo, en Bosnie. L’entrée en zone serbo-bosniaque, avec ses nombreuses maisons en ruine, est impressionnante. La zone croato-musulmane (Sarajevo) a l’air mieux reconstruite. Sarajevo est une agréable surprise : très animée. On se croirait en Turquie. La visite de cette ville, qui a fait tant parler d’elle pendant la guerre de Bosnie, est émouvante : on pense à Mitterrand, à BHL…

Le 14 juillet, après une nouvelle visite de la vieille ville  et en particulier la  bibliothèque, détruite par les serbes et en cours de reconstruction, on roule 2 heures vers Mostar, où les traces de combats sont plus visibles qu’à Sarajevo. Le fameux pont vient d’être reconstruit : il fait donc un peu « toc ». Mostar est très touristique, et son vieux quartier musulman (« la vieille ville turque ») me séduit moins que celui de Sarajevo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.