Pantanal 2002

Le 4, direction Rio. A l’époque, pas de GPS : on se perd dans les zones industrielles, les favelas…

Le 5, très très longue journée jusqu’à Pixian (parc naturel du Pantanal) : vol Rio-Sao Paulo, puis Sao Paulo—Goïana, puis Goïana-Cuiaba, où on récupère une voiture et rouler jusqu’à Pixian, située peu après le début de la fameuse Transpantaneira (longue piste de 140 km, et 121 ponts branlant en bois, jusqu’à Porto Jofre). Le 1er soir, focage, c’est-à-dire promenade nocturne juché sur un camion. On ne voit pas de jaguar, mais des loups, des capivaras (gros rongeurs). Le lendemain, on roule entre  les alligators, les serpents,  et bien sûr de nombreux oiseaux  (dont le fameux Jaribu). Le lendemain, on dort dans le campement (cher !) de Porto Jofre au bout de la route. Le lendemain,  tôt le matin, petite balade en bateau pour voir de nombreux oiseaux. Cette région est vraiment EXTRAORDINAIRE ! Puis retour sur nos pas. On couche à Pocone. Le lendemain, on retourne à Cuiaba pour prendre un vol jusqu’à Salvador.

Voir la fin du périple

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.