1993. Argentine (Iguazu, Nord-Ouest)

Après un déplacement professionnel à Santiago du Chili (très bof) suivi de 2 semaines au Brésil (j’ai juste le temps de remonter au Corcovado, et de me balader à Sao Paulo, que je déteste- ce qui ne sera pas le cas 20 ans plus tard-), on se retrouve à Buenos Aires, premier contact avec cette ville dans laquelle je reviendrai plusieurs fois avec plaisir. Visite du curieux cimetière de la Recoleta, de San Telmo, de la Boca. Mais beaucoup de pluie !

Bus de nuit pour Posadas. Le matin, visite des ruines jésuites de San Ignacio. Pas extraordinaires, mais l’environnement quasi tropical me séduit. 25 ans plus tard, j’aurai un très gros coup de cœur pour les missions jésuites de l’Oriente Bolivien.

Le lendemain, bus pour Puerto Iguazu. Encore beaucoup de pluie. Une éclaircie nous permet de visiter  l’extraordinaire site des chutes, tant du côté argentin que brésilien (où la vue est plus belle). J’ai vu d’autres chutes d’eau, mais celles-ci sont vraiment les plus belles et impressionnantes:

Long trajet en bus pour rejoindre Salta, avec une nuit d’escale à Asunción (Paraguay). Paysage morne, beaucoup de charrettes attelées à des bœufs. Asunción est mortel ! Seul le palais présidentiel, entouré de bidonvilles avec ses gardes en uniformes genre Napoléon 1er, me donne l’impression d’être dans la BD de Tintin et les Picaros ! Puis bus pour Resistencia (ville agréable, puis 16 h de bus inconfortable sur des mauvaises routes jusqu’à Salta.

Salta 4 jours bloqué dans cette ville (Lolo est malade) très animée, avec une belle place centrale Aller-retour pour visiter Jujuy, sans intérêt.

Boucle de Calfayate , en R12 louée (520 km)  Superbes paysages d’Altiplano, avec les cactus, les montagnes enneigées. La bourgade de Cachi me donne l’impression d’être dans un film de Zorro. On continue vers Calfayate. J’ai l’impression de conduire sur la lune, au milieu des montagnes érodées.

Quabrada de Humahuaca

Après être revenus à Salta, on se dirige vers le sympathique village de Pumamarca, entouré des fameuses montagnes aux 7 couleurs. En 2018, j’aurai le même plaisir à redécouvrir (en bus) la région.

Puis on va à Humahuaca, village typiquement indien tant par sa population de son architecture. Puis nous montons jusqu’à 4200m (Lac de Pozuelo), avec des flamands roses, ses lamas, ses vicuñas. Au retour, on s’arrête à Tilcara pour visiter les ruines (qui m’ont intéressé en 1993, pas du tout en 2018)

Retour à Salta, puis BS et Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.