Brest: confinement mars-mai 2020

2 mois étranges: on doit rester enfermés pour se protéger d’un ennemi invisible. Les rues  sont vides (pire qu’un dimanche !) malgré un temps superbe. La vie d’est arrêtée, on ne peut plus aller au bord de la mer. Le pire, c’est qu’après 4 mois enfermé en raison d’un temps affreux, je suis à nouveau enfermé en pour cause de Covid 19, malgré un temps superbe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.