2019 Taïwan

3 ans après un premier séjour, qui m’avait permis de visiter Taipei et les gorges de Taroko, je profite d’un séjour au Japon pour faire un « détour » par Taïwan et ainsi compléter ma connaissance de cette ile.

On commence notre périple à Tainan, en provenance d’Osaka (voir le début du périple). Tainan est censé être le « Kyoto » de Taïwan, c’est-à-dire la capitale historique, touristique et culinaire de l’ile. Je fus plutôt déçu. Mis à part une ou deux ruelles, quelques temples, l’architecture est tout aussi banale que celle de Taipei : des immeubles sans charme. Quant à le street food, il s’agit d’immenses terrains vagues envahis de stands et d’une foule animée. Difficile de choisir calmement et de s’assoir pour déguster. Par contre, on a eu la chance d’assister à une journée de processions, d’abord dans le quartier près de la mer d’Anping, puis le soir près d notre hôtel, en plein centre. Ces processions ne sont absolument pas touristiques (comme pour le nouvel an), mais vraiment authentiques : on ballade une déesse dans la ville pour qu’elle aille présenter des hommages aux autres déesses de la ville, situées dans d’autres temples. Cette journée fut notre meilleur souvenir de Taïwan.

 

A quelques dizaines de minutes de train de Tainan, nous allons passer une journée à Kaohsiung, la 2ème ville du pays. Dommage, il pleut. Mais cette ville industrielle me séduit : un grand port en plein centre (ça me rappelle ma ville de résidence, Brest !), un vieux consulat anglais (nostalgie, nostalgie !), de beaux immeubles très modernes, et d’anciens bâtiments portuaires transformés en quartiers d’artistes et boutiques « bobo ». Enfin, la « lotus pond », à proximité de la ville, pleins de temples plus kitchs les uns que les autres.

 

Après plus de 2 semaines de trek urbain (Tokyo, Kyoto, Tainan), c’est partie pour 2 jours dans la nature. On prend un train, puis une ligne touristique (Jiji line), puis un taxi (désagréable) pour village d’Itashao, au bord du Sun Moon lake. Très beau lac, entouré de montagnes boisées. Le lac est suffisamment grand pour que les constructions (grands hôtels) ne gâchent pas trop le paysage. Belles ballades à pied au départ de l’hôtel. Par contre le téléphérique n’a aucun intérêt. Le lendemain matin, on traverse le lac en bateau pour prendre bus vers la gare TGV de Taishung. 50mn de train, et nous voilà à Taipei.

 

Taipei

C’est mon 2ème séjour dans cette ville. Rien de nouveau. Pour plus de photos et de commentaires, voire la page Taipei 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.