2019 Gdansk-Varsovie

Ces 6 jours ont été une bonne surprise. Les deux villes que j’ai visitées (Gdansk –ex Dantzig- et Varsovie) présentent un très beau centre ville (bien que reconstruits après les destructions de la guerre, on se croirait vraiment entouré d’édifices anciens) et de passionnants musées consacrés à l’histoire du pays (en particulier, celle de la seconde guerre mondiale). Les moyens de transports publics sont très pratiques à utiliser et les menus généralement en anglais (au moins, on sait ce qu’on va manger). Et les jeunes parlent bien anglais (mieux que les jeunes français !). Le tourisme est donc très aisé.

1/ Gdansk

Cette ancienne ville de la ligue hanséatique germanique présente une architecture très « allemande ». Bien que détruite par les russes en 44, elle a été reconstruite à l’identique, si bien qu’on à l’impression de se promener dans une ville construite il y a plusieurs siècles. Se promener le long de long de la Motlawe ou dans les rues piétonnes de la vieille ville est un vrai plaisir.

De plus, la seconde guerre mondiale a commencé à Dantzig (nom allemand de Gdansk). On trouve donc quelques traces de ces premiers combats (la poste polonaise de Dantzig et la casemate de Waterplatte, accessible facilement en bateau) ainsi qu’un super passionnant musée consacré à la seconde guerre mondiale (dans le monde entier, pas qu’en Pologne)

Enfin, à une petite heure de train, le château de Malbork (capitale des chevaliers teutoniques) a été, lui aussi, parfaitement reconstruit après la guerre. C’est le plus grand édifice en brique au monde.

 

 

2/ Varsovie

Quand on arrive à la gare, le soir, après 3h de train depuis Gdansk, c’est le choc. Après s’être extirpé des nombreux souterrains, je me retrouve face à des immeubles modernes (on se croirait à La Défense), des écrans lumineux géants, des voies rapides… et la très soviétique tour du Palais de la Culture, cadeau de Staline.

Mais Varsovie, ce n’est pas que ça. Après avoir remonté la rue Nowy Swiat, bordée de somptueux édifices néoclassiques, on arrive dans la vieille ville, parfaitement reconstruite après la guerre (détruite, comme Brest où je réside, à plus de 90%, mais reconstruit à l’identique à la différence de Brest). Le château est l’édifice le plus connu (certaines salles viennent tout juste d’être terminée, d’où un aspect une peu « clinquant »), la place centrale est bordée de magnifiques maisons. La vieille ville est entourée de murailles.  

Comme à Gdansk, l’histoire n’est jamais loin. Il subsiste quelques traces du ghetto de Varsovie, détruit en 1943; le musée de l’insurrection (en 1944) est impressionnant, celui de l’histoire des juifs en Pologne très bien lui aussi.Moins connu, le petit musée Katyn, consacré au massacre longtemps attribué aux nazis, mais en réalité perpétré par les soviétiques.  Enfin, le musée national, outre les traditionnelles peintures, argenterie… présente de sublimes maitre-hôtel Renaissance et, curieusement, des peintures d’églises nubiennes. Enfin, loin de l’agitation du centre, les parcs et leurs châteaux sont bien agréables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.