2019 Rangoun (Yangoun)

35 ans après, je redécouvre cette ville sans charme particulier, mais supportable grâce à l’absence de motos ! Il fait 38°, c’est étouffant. Les bus de la RATP ont disparus, des restaurants agréables ont ouvert, quelques immeubles modernes (en dehors du centre). Mais le centre ville n’a pas l’air d’avoir beaucoup changé depuis les années 80.

Rangoun, ce sont des pagodes (dont la sublime Shedagon, malheureusement en travaux, mais aussi Sule et Botataung, idéalement située près de la rivière Rangoun),

des bâtiments coloniaux plus ou moins bien entretenus, des marchés (Scott pour les touristes, Thein Gyl Zei pour les locaux –étouffant- !). Et surtout des scènes de rue très photogéniques.

Disposant de temps (3 jours), je suis allé admirer le sublime coucher de soleil au bord du lac Kandawgyu), le People’s Park et, à proximité, l’émouvant cimetière militaire. Enfin  le musée (admirable trône).

Je dors à l’Héritage hôtel, pas trop mal, très bien situé (centre, face au terminal de l’airport bus).

Voir la suite du voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.