Tupiza, Sud-Lipez et salar de Uyuni

Après 10 jours en Argentine (voir Argentine), le passage de la frontière, je prends le bus de Villazon jusqu’à Tupiza

1 Tupiza

Après les hôtels routard de Humahuaca, en Argentine, je me paye le meilleur hôtel de Tupiza, l’hôtel Mitru. La ville n’a rigoureusement aucun intérêt, mais d’une part c’est la meilleure porte d’entrée pour le salar de Uyuni, d’autre part les environs sont superbes. Je fais les 4 mini tours d’une heure 30 proposés par l’hôtel, qui permettent de voir des paysages très variés : canyons, formes étranges des roches, montagnes colorées… ça m’occupe bien la journée d’attente.

2 Sud Lipez

Je choisie l’agence Tupiza Tour pour effectuer la longue promenade en jeep de 3 nuits (et 3 jours ½) qui me permettra de parcourir le Sud Lipez et le Salar de Uyuni. Que retenir ? Des sublimes lagunes colorées dans lesquelles se reflètent les volcans, se détendent les flamands roses.  Les merveilles couleurs des montagnes ? La faune (lamas, alpagas, renards, flamands, nandous…) Le sublime lever de soleil sur le salar ? C’est sûrement une des plus belles régions au monde. La gentillesse du guide et de la cuisinière y sont aussi pour beaucoup. Nous sommes 5 en jeep (2 perpignanais et un couple de chti), pas trop serrés. Que de la piste. Coucher en hébergement collectif dans ce qui semble être des anciens hébergements pour mineurs, dans des petits villages. Pas de chauffage, ni d’eau chaude. Mais cette rudesse des conditions d’hébergement est vite oubliée dès qu’on est sur la route. Il fait moins froid que prévu. Je ne mets qu’une fois mon grand manteau (lors du lever à 4h pour aller voir le lever de soleil sur le Salar), et je me dépêche d’en faire cadeau au chauffeur. Enfin je souffre un peu de l’altitude (hébergement à 4200 m). Quelques Nurofen suffisent.

3 Salar de Uyuni

Dans le prolongement du circuit débuté au Sud Lipez, nous passons la 3ème nuit dans un hôtel de sel, afin de pouvoir, le lendemain matin, se lever tôt pour assister au lever de soleil sur le Salar de Uyuni. C’est le « clou » du voyage. Un spectacle envoutant. Comme tous les touristes, après un petit déjeuner au milieu du salar, nous improvisons un « studio photo » afin de prendre quelques « fotos locas ». Après un détour par le cimetière des locomotives (intérêt limité), notre chauffeur nous laisse vers midi à Uyuni, ville sans intérêt que je me dépêche de quitter pour aller en bus à Potosi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.