De Kanchanaburi aux 3 pagodes, 2018

Plus de 30 ans après mes premières visites dans cette région, je décide de remonter la route partant de Kanchanaburi jusqu’à la frontière birmane, le mythique col des trois pagodes. Il il a 30 ans, c’était une zone de guérilla, la zone (au delà de la frontière) étant tenue par les rebelles Karen. Maintenant, c’est calme. A Kanchanaburi, on loue pour 2 jours une voiture avec chauffeur. Le premier jour, on visite le Parc Erawan, fameux pour ses 7 niveaux de chutes d’eau (plus on monte, plus c’est dur !). Puis, après un arrêt le long du barrage de Khao Laem pour voir les maisons flottantes des pêcheurs, on continue jusqu’au col (devenu un « supermarché » pour produits birmans de contrebande), et on rejoint notre hôtel (P Guest House) à Sanghlaburi, ville connue pour son pont rejoignant la partie habitée par les Môns à la partie « autre ethnies ». Cette ville, aussi connue pour ses pèlerinages, est un pur bonheur : sérénité, gentillesse,calme, tradition : la Thaïlande telle que je l’aime existe encore !

1/ Kanchanaburi

Première étape : Kanchanaburi, à 3 h de bus de Bangkok. La plupart des touristes font l’aller-retour dans la journée. A l’exception du pont, rien à voir. La rue des restaurants (Thanon Mae Nam Kwae), n’est pas déplaisante. On passe une nuit au merveilleux hôtel U Inchantree

Le long de la route, le mémorial australien du feu de l’enfer, à la mémoire des anglo-saxons qui construisirent le chemin de fer, est émouvant.

2/ Erawan

Très très touristiques, ces chutes ne sont pas très impressionnantes. Mais la promenade, dans la forêt tropicale, est plaisante.

3/ Le col des Trois Pagodes et Sangkhlaburi

Après Erawan, on continue vers la frontière birmane (col des 3 pagodes), puis on revient quelques km sur nos pas pour aller dormir à Sangkhlaburi. Le lendemain, à 6 heures, je participe au don de nourriture aux moines : je n’étais guère à l’aise !

voir la suite du voyage (Hua Hin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.