Hué

Après 1h de vol depuis Da Lat, nous voici à Hué, ancienne capitale impériale. Après des villes sans passé historique, nous voici plongé dans le Viet Nam du XIXème siècle : la magnifique cité impériale (carré d’environ 400 m de côté, faisant un peu penser à la cité interdite, de Pékin), logée au milieu de la citadelle (dont les fortifications sont un autre carré de 2,5 km de côté), les tombeaux royaux nous occupent 2 jours : enfin des vrais visites culturelles ! Hué (hors citadelle) est une ville relativement agréable (promenade le long de la rivière des parfums, quartier routard bien moins bruyant que celui de Saïgon, bons et agréables restaurants…). Pour les passionnés d’histoire, c’est aussi le point de départ pour une excursion d’une journée dans la DMZ (zone soit disant démilitarisée entre le Nord et le Sud Viet Nam dans les années 60).

1/ La ville (hors la citadelle)

 
2/ La citadelle

Une dizaine de ponts (et de portes) permettent de pénétrer dans le citadelle : les véhicules à moteur sont moins nombreux, l’atmosphère est plus « provinciale » : un avant goût de ma cité impériale.

 

3/ La Cité Impériale

Après avoir payé notre entrée, nous voici dans la 2ème enceinte, celle de la cité impériale, merveilleux ensemble de Palais, Pavillons, Temples, jardins, bassins… Et quel calme !

4/ Les tombeaux impériaux

Le plus simple est de prendre un véhicule avec chauffeur pour visiter la pagode de la Dame Céleste et 3 (parmi d’autres) tombeaux impériaux, situés à quelques km de Hué. Certains sont en fait un ensemble de bâtiments au milieu d’immenses parcs. Ils ont été construits au XIX-XXème siècle.

5/ La DMZ

Afin d’avoir plus de liberté, j’ai là aussi pris une voiture avec chauffeur, ce qui n’était pas forcément une bonne idée, d’une part en raison du cout, d’autre part car il y a très peu « d’arrêt-visite » et se retrouver seul, sans guide, dans les tunnels de Vinh Moc n’est pas très pratique.
La DMZ est l’ancienne zone démilitarisée (qui en fait était une zone de forts combats !) entre le Nord et le Sud du Viet Nam; on voit successivement un cimetière militaire, une église détruite, le pont reliant le nord et le sud (le changement de couleur représente l’ancienne frontière)et, à côté, un petit musée, Après quelques km, les fameux tunnels Vinh Moc, immense complexe de galerie servant d’abris : c’est une vrai ville souterraine. La visiter seul, sans torche était assez angoissant (heureusement, les boyaux faaiblement éclairés)

et pour finir, de merveilleux paysages de rizière (au fond, des tombes)

retour à Viet Nam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.