Taroko national park

La visite de ces superbes gorges me semblait compliquée, tant les options proposées sur les sites d’information sont nombreuses.

J’ai donc opté pour le bus, la marche (et un peu de stop). Départ en train de Taipei pour Hualien, d’où j’ai pris un bus vers Tiensiang , bourgade située à l’extrémité ouest des gorges (le bus passe par la gare de Xincheng, où j’aurais pu descendre). A Tiensiang, un palace et une auberge de jeunesse (donc, réserver pour ne pas être coincé). L’après midi, balade du Baiyang trail, à 1km de là)

Le lendemain, je décide de rejoindre la gare de Xincheng à pied (en fait, j’ai fais le dernier tiers en stop puis en taxi, car ça fait une vingtaine de km  au total ! Selon les moments, je marchais sur la route (étroite, peu adaptée aux piétons), sur des sentiers la longeant, dans des tunnels interdits aux autos (Nine turns, swallow grotto). Paysages superbes, quelques temples pour faire voir qu’on est en Asie. Si j’avais disposé  de plusieurs jours, j’aurais pu faire des randonnées plus longues, s’éloignant de la route principale.

. Un must à Taïwan. En semaine, en Novembre, je n’ai rencontré presque personne (sauf une longue discussion avec des missionnaires de la MEP (mission étrangère de Paris, Paris VI)).

1er jour

Train jusqu’à Hualien, puis bus jusqu’à Tienhsiang et petite balade de mise en jambe Baiyang

Le lendemain, très tôt, je commence la descente, à pied, vers la gare (6 h de marche + un peu de stop)

Retour vers Taiwan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.