Shanghai : introduction

Sans vraiment savoir pourquoi, cette ville me fascine. J’y suis allé fin 2013 pour voir, et j’y suis retourné l’année suivante avec ma mère, pour ses 80 ans !

Rien qu’en prononçant le nom, on se retrouve dans les années 30 : Tintin et le lotus bleu, Shanghai Express, l’Empire du Soleil et toute la littérature d’aventure. Cette rencontre entre la puissance et la culture de l’occident et celles de l’orient est tout bonnement fabuleuse. Les différents quartiers, issus de cette période, sont clairement définis : l’ex Concession française, où les restos branchés ont remplacé les fumeries d’opium, l’ex concession internationale (en particulier le Bund) et ses immeubles faisant penser à Chicago, la vieille ville chinoise.

A Pudong, sorti de terre depuis les années 90, on est projeté dans le futur :après un demi-siècle de somnolence, Shanghai redevient une capitale économique mondiale.  

L’hiver, il fait froid à Shanghai. Par chance, lors de mes 2 séjours, j’ai échappé à la pollution, qui plonge régulièrement la ville dans un épais brouillard.
De plus, Shanghai est proche de deux superbes villes, accessibles en TVG : Suzhou et ses merveilleux jardins chinois, ainsi que Hangzhou, célèbre pour son lac en plein centre ville, qui, le matin, donne l’impression d’être en face d’une estampe chinoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.