Comores

Je vais rendre visite à un copain coopérant à Moroni, capitale des Comores, pour les fêtes de fin d’année 1989. Manque de bol, le fameux mercenaire Bob Dénard (ou un de ses sbires) vient d’assassiner le président de la République des Comores. L’arrivée sur place est donc… chaotique !
Le lendemain, l’armée française, prépositionnée sur des bateaux au large de Moroni, vient nous protéger. Mais je reste bloqué 3 semaines dans cet archipel. J’ai quand même la possibilité de faire (en avion) le tour des 3 îles : Grande Comores (ses plages, son volcan, la mosquée de Moroni), Mohéli (ou il n’y a rien, si ce n’est une paire de coopérant échoués ici) et Anjouan, et ses fameuses portes sculptées en bois.
Mais il faut vraiment être motivé pour venir dans endroit à l’intérêt touristique plutôt limité.
Les photos sont des mauvaises scannés, d’où la piètre qualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.