1986 : rivière Kwaï

La région de la rivière Kwaï a l’avantage d’être accessible facilement depuis Bangkok. Kanchanaburi est à 2-3 h en voiture de Bangkok. J’ai donc passé 5 week-ends dans cette région comprise entre la ville de Kanchanaburi (où se situe le fameux pont de la rivière Kwaï) et le col des 3 pagodes, qui marque la frontière avec la Birmanie. Superbes paysages et parfum d’aventure (à l’époque): tels sont les deux raisons qui m’amenèrent si souvent dans cette région.

1er WE : Je qualifie en 1986 cette expédition de « fabuleuse ». Pont de la rivière Kwai, cimetière militaire, Khao Phan (chutes d’eau) puis remontée en longeant le barrage jusqu’à Sangkhla Buri. Puis Phrae Chedi Sam Ong (col des 3 pagodes). Villages Mon. Côté birman, le village est aux mains des rebelles  Mon. Ambiance « spéciale ». Au retour, courroie cassée et moteur noyé.

2ème WE . De Kanchanaburi, on va voir les grottes de Tham Than Lot Noï, à l’est du barrage de Sinakharin, puis pas loin les mines de saphir et turquoises de Bo Phloi

Puis on se dirige vers Si Sawat, près du barrage de Sinakharin. On couche dans une des résidences secondaire du prince héritier (maintenant le roi), au dessus du lac.

3ème WE. Cette fois avec mes parents, on va jusqu’au col des 3 Pagodes. On dort dans un hôtel flottant, on visite les grottes de Lava (accessibles en bateau). Au col, parade militaires des rebelles Mon, mon véhicule est réquisitionné par ces mêmes rebelles. Ca me rappelle l’Algérie, dira mon père !

4ème WE. Je remonte la vallée de la rivière en train. Arrêt à Nakhon Pathon pour voir une pagode sans intérêt. La dernière heure (avant Nam Tok) est très chouette (death curve). Puis on se dirige en voiture vers la frontière birmane, dans une région très sauvage, très reculée. Au retour, visite du Prasat Muang Sing (très endommagé, mais en restauration : depuis 35 ans, c’est sûrement terminé !).

5ème WE On s’arrête à Kanchanaburi pour voir le son et lumière (bof….à l’époque) Puis Nam Tok Erawan. Pas super, mais la promenade est agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.